Assurances disponibles à taux très préférentiels pour les clients Ekestrian ! De l'embryon aux 4 ans !👌(contactez nous pour toute question)
2 / 45

Posté le

06/12/2021

Par

Ekestrian

Mylène Martin, éleveuse passionnée & propriétaire du Haras des Biches

Mylène Martin, fondatrice du Haras des Biches et éleveuse passionnée, nous a accordé une interview à l’occasion de la présentation d’une pouliche à naître, sœur de Symphonie des Biches par Mélodie de la Vallée, au catalogue de la vente Flash Ekestrian. 

Elle revient sur sa carrière d’éleveuse, la qualité de ses souches et nous détaille le riche croisement Mélodie de la Vallée x Untouchable 27.
 

Pourquoi et comment avez-vous commencé à vous intéresser à l’élevage de chevaux de sport ?

Je suis cavalière depuis que je suis enfant et le monde des chevaux m’intéresse depuis toujours. Après une pause le temps de mes études, j’ai repris l’équitation à l’âge de 23 ans pour ne plus quitter cet univers. En 2002, j’ai acheté mes trois premières poulinières et un an plus tard, je suis arrivée au Haras des Biches. En 2004, j’ai acheté Mélodie de la Vallée (Damiro B x Lieu de Rampan) alors âgée de 4 ans. Je l’ai trouvée tellement qualiteuse que l’année suivante j’ai acheté sa fille Quetsche de la Vallée.
 

Comment se compose votre élevage aujourd’hui ? Qu’est-ce qui fait la particularité de vos souches ?

Je possède toujours des poulinières. Parmi elles, Mélodie de la Vallée continue de produire et j’ai gardé la majorité de ses filles dans l’objectif de travailler sur cette souche de grande qualité, dont Quetsche qui a notamment produit la superbe Colombie des Biches, elle-même mère d’une poulinière par Montender.
Barbie des Biches, également par Mélodie, a produit le superbe Festif des Biches, Très Bon lors des CC 5 ans et qualifié lors de la finale 6 ans avec Marc Dilasser, qui vient de partir pour les États-Unis ainsi qu’un phénoménal 2 ans par Winningmood.

J’ai vendu Queen du Reverdy, la mère du Champion de France des Etalons de 2 ans Dumbo des Biches (Qlassic Bois Margot), mais son sang perdure à travers l’une de ses filles que j’ai gardée.
J’utilise également la souche de Salsa des Biches (Kakao Courcelle x Galoubet A) qui a notamment produit Comédien des Biches, Galilée des Biches et Farceur des Biches.

Le plus important pour moi dans le choix d’une souche est la qualité sportive; savoir si la mère a sauté, et si elle apporte sang et respect.
 

Après votre réduction d’élevage en 2019, qu’attendez-vous pour votre élevage en 2022?

Mon métier d’éleveuse a changé et mes objectifs aussi, je cherche à faire de la qualité plutôt que de la quantité.
J’ai aussi l’esprit moins tourné vers la valorisation. Désormais, je vends mes produits plus tôt, et pour cela, je privilégie les étalons reconnus sur descendance qui vont être complémentaires avec mes juments.

 

En tant qu'éleveur comment préparez-vous vos croisements ? Quels sont les critères les plus importants selon vous ?

Pour le choix des étalons, je regarde évidemment les origines, mais ce n’est pas le facteur principal, je me focalise sur les caractéristiques des juments. Je fonctionne à l’instinct et je fais confiance à mon expérience. Je m'intéresse à la qualité de la production des étalons : puissance, qualité de galope et force dans le dos. 

Quand je réfléchis aux croisements mon but est de faire de très bons chevaux qui sont faits pour le sport, en s’appuyant sur des valeurs sûres : santé, solidité, et qualités sportives.

 

Pouvez-vous nous parler un peu plus en détail de Symphonie des Biches? Quelles sont selon vous ses meilleures qualités ?

Symphonie est une excellente jument de sport, bien qu’elle soit atypique. Avec le recul que j’ai désormais sur la production de sa mère, je suis encore plus à même, aujourd’hui, de choisir des étalons qui lui seront complémentaires, laissant présager une production encore meilleure dans l’avenir.

Par exemple, on peut citer l’une de ses soeurs, qui, a 5 ans, possède des qualités remarquables : classique dans le modèle, moderne, respectueuse et avec du sang.
 

En croisant la mère de Symphonie avec Untouchable 27, quelles sont les qualités que vous recherchez ?

J’aime beaucoup la production d’Untouchable 27, il se marie parfaitement avec les juments dans le sang, et ramène de la force. De plus, il est reconnu en France comme à l’étranger, je pense que c’est un croisement très intéressant.
 

Quel est le moment dont vous êtes le plus fière dans votre carrière d’éleveuse ?

C’est difficile de choisir, mais j’en ai trois qui me viennent à l’esprit. D’abord, le sacre de Dumbo des Biches, Champion de France des Étalons de 2 ans à Saint-Lô, en 2015. 

Ensuite, il y a les performances de Twenty Two des Biches, 2ème de la Finale Coupe du Monde 2016 ainsi que sa participation aux Jeux Olympiques. Et enfin, le Trophée du Meilleur Éleveur 2017 décerné par l’Éperon, et le titre d’Ambassadrice du Studbook Selle Français.
 

Comment voyez-vous l'avenir de l'élevage, où allons-nous ? 

Le monde de l’élevage s’est beaucoup professionnalisé et plus rien n’est laissé au hasard.

Les prix augmentent, il devient compliqué d’acheter des jeunes à des prix intéressants. Alors les cavaliers n’ont d’autre choix que de produire eux-même des chevaux.

Il y a tellement de bons éleveurs qu’il faut vraiment être très vigilant à tous les niveaux, et ce dès le plus jeune âge (manipulation, aplomb, entretien, nourriture, etc.)

Je suis avec attention les ventes de poulains et de jeunes chevaux, et on remarque que la qualité des chevaux augmente, on voit de plus en plus de bons et beaux chevaux, avec d’excellentes génétique.

Articles associés